Albéa : décor et développement 4.0

Industrie cosmétique - Impression

Sur un marché marqué à la fois par la réduction des délais et des tailles de séries, mais aussi par la multiplication des lancements et l’exigence de différenciation visuelle, le digital fait partie de la solution :  impression digitale, plateformes collaboratives, échanges instantanés de données.

« Mais l’impression digitale, si elle supprime les réglages des couleurs sur les lignes de fabrication, déplace l’expertise de mise au point des décors en amont de la fabrication. C’est l’ambition de notre programme Décor & Développement 4.0, déjà déployé en Europe sur les tubes laminés, et bientôt sur les tubes plastique, l’Amérique du Nord et l’Asie. Avec notre partenaire Esko, spécialiste mondial de la chaîne graphique industrielle, nous avons développé des outils de pré-presse et une plateforme collaborative pour gérer les projets avec nos sites de production, mais aussi entre sites, et directement avec nos clients ou leur agence de création. Avec Esko WebCenter, la possibilité de gérer un portefeuille de projets se traduit évidemment par une plus grande efficacité, la possibilité de prioriser en permanence, et donc une réactivité optimale, indique-t-on chez Albéa. Cette flexibilité s’avère un atout indéniable lors de la crise sanitaire actuelle, permettant d’envisager de basculer des productions d’un site de fabrication à un autre en fonction des possibilités de supply-chain. »

Grâce à la standardisation des séquences de couleurs ainsi que l’utilisation de la quadrichromie (CMYK), la mise au point du décor est contenue dans un fichier informatique. Ce fichier permet ensuite de fournir aux clients des “proofings” : un rendu de décor, équivalent à un bon à tirer (BAT) obtenu sur machine de fabrication en usine, mais réalisé off line sur de petites machines digitales, calibrées en fonction du tube commandé.

Dans un contexte sanitaire où les déplacements et la ‘proximité sociale’ doivent être repensés, la validation rapide d’un “proofing”, par courrier et email, représente des économies importantes. Alors qu’un BAT traditionnel, réalisé en usine sur une ligne d’impression, peut nécessiter 4 à 6 semaines de délai et consomme 300 kgs de matière, le “proofing” ne prend que quelques jours et utilise 150 g de matière (2000 fois moins !) – avec de vraies économies à la clé !

Selon Albéa, cette maîtrise du pré-presse soutient également l’innovation responsable, en permettant d’ajuster en amont le rendu des décors sur des tubes incorporant des résines Post-Consumer Recycled ou une couche de papier (les tout nouveaux paper tubes d’Albéa), dont la teinte diffère de celle du polymère vierge d’un tube standard.

« D’ici quelques semaines, nos clients européens pourront échanger directement avec nos experts via la plateforme collaborative Albéa, non seulement pour visualiser le rendu de leur décor mais également pour valider l’ensemble du développement, y compris la couleur des matériaux et des capsules », précise-t-on au sein de l’entreprise.

Bonne rentrée ! Notre avons décidé de vous offrir notre numéro de septembre !J'y vais
+
X