- publicité -

Des scientifiques, industriels et représentants politiques réunis autour des huiles essentielles

Les 26 et 27 juin 2024, Avignon accueillera quelque 200 experts des huiles essentielles à l’occasion du congrès Aromadays organisé par Cosmed, association professionnelle représentative des entreprises cosmétiques françaises fédérant 1030 entreprises adhérentes, et le Consortium HE qui regroupe six entreprises fournissant plus de 90 % du marché français des huiles essentielles.

« Cette édition se déroule à un moment charnière. La dérogation de cinq ans, permettant d’exclure les substances naturelles complexes, dont les HE, de la règle de classification des MOCS, accorde un temps précieux, mais limité, aux parties prenantes pour planifier les recherches permettant de présenter un nouveau dossier robuste aux autorités », rappelle Cosmed.

Durant deux jours, la ville d’Avignon deviendra le théâtre des échanges scientifiques et politiques dans le domaine des huiles essentielles avec la présence de représentants européens. Jérémy Pinte, de la DG Grow – Commission européenne, apportera son éclairage sur la défense des huiles essentielles lors des discussions sur le CLP. Benoît Biteau, eurodéputé, partagera le point de vue des parlementaires européens. Au cœur des débats se trouvera également la notion d’usage essentiel, pivot dans la révision du règlement Reach.

Côté scientifique, les premiers résultats d’études pionnières sur la sécurité endocrinienne des huiles essentielles seront dévoilés en avant-première par Patrice Rat, professeur de toxicologie à l’Université Paris Descartes.

Concernant l’aromathérapie, une nouvelle approche scientifiquement validée sera également présentée, explorant les bienfaits des huiles essentielles en tant que traitements non médicamenteux dans une perspective holistique.

En parallèle des enjeux réglementaires et scientifiques, le secteur des huiles essentielles cherche à améliorer son empreinte environnementale. Un projet initié par le ministère de la Transition écologique, visant à réduire les émissions et à séquestrer le carbone, est en cours d’évaluation par le Cihef (Comité interprofessionnel des huiles essentielles françaises) sous l’appellation du label bas carbone.

Le programme du congrès est accessible ici.

Photo : Monika / Pixabay

Ressources externes
Site internet

Contenu sponsorisé

site-industries-cosmetiques Une publicité vibrante pour Croda Beauty avec un gros plan de fleurs orange avec un effet de flou en arrière-plan et le texte « Croda Beauty, une science intelligente pour améliorer la vie » inclut désormais Phytess

Phytessence™ Osmanthus, the first geo-skincare botanical extract by Croda Beauty

Discover how this innovative natural ingredient helps the skin to better face climate change, particularly the harmful effects of sun rays and heat.
site-industries-cosmetiques Un individu concentré en blouse de laboratoire examinant un petit pot contenant une substance rose, innovation cosmétique pionnière avec des ingrédients naturels en Bretagne.

Cosmetics innovation comes naturally in Bretagne

In north-west France, Bretagne has always been a seawardlooking region with its 2,730km coastline – the longest in the country.

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

fr_FRFrançais