DTM Print élargit son offre avec un système de finition d’étiquettes

DTM Print GmbH - Étiquette

DTM Print, OEM international et fournisseur de solutions pour les systèmes d’impression spécialisés, complète la chaîne de production pour la production à la demande de petites et moyennes séries d’étiquettes avec le nouveau finisseur numérique DTM LF140e.

Le DTM LF140e est un système compact permettant un traitement sur site simple, rapide et économique des étiquettes. Il peut être utilisé pour effectuer toutes les opérations nécessaires, notamment le déroulement des rouleaux préimprimés, le laminage et la découpe numérique des contours, l’élimination des matrices de déchets, la découpe et le rembobinage des rouleaux finis. Les rouleaux préimprimés d’une largeur de support comprise entre 100 mm (3,94″) et 140 mm (5,51″) et d’un diamètre maximal de 200 mm (7,87″) peuvent être traités, ce qui en fait, selon son fabricant, le complément idéal pour tous les types d’imprimantes à rouleaux, comme l’imprimante à jet d’encre LX2000e de Primera Technology, Inc. ou l’imprimante à LED à base de toner OKI Pro1050.

La reconnaissance optique des marques noires est réalisée grâce à une caméra intégrée et à un spot LED, qui garantit une précision répétitive même avec des coupes complexes.

Du côté de l’unité de contrôle, l’écran tactile intégré de 11,6” permet de contrôler toutes les fonctions et tous les processus. De nombreuses connexions sont également incluses, telles que USB, ethernet et aussi la connectivité WLAN pour accéder aux travaux de coupe externes.

Le DTM LF140e offre aux fabricants d’étiquettes de produits de haute qualité de nombreux avantages :

  • Une production sans bordures : la production d’étiquettes à fond perdu a été un défi jusqu’à présent, car de nombreux imprimantes à rouleaux ne la supportent pas. Désormais, il n’est plus nécessaire de faire attention à un bord précis de l’étiquette lors de l’impression à fond perdu, ni de fixer une distance minimale entre les étiquettes.
  • Gain de temps et d’argent : la production de petites séries d’étiquettes en interne permet de réduire l’espace et les coûts de stockage. Il est également inutile de commander des rouleaux d’étiquettes prédécoupés.
  • Résistance des étiquettes : le laminage augmente la durabilité des étiquettes. Tout type de papier, qu’il soit à jet d’encre ou à base de toner sec, peut être revêtu, ce qui élimine la nécessité de recourir à des matériaux d’étiquetage spéciaux et durables.

Le DTM LF140e est livré sous la forme d’un système entièrement assemblé et préinstallé. L’appareil de 108 kg repose sur un établi stable en acier peint avec les rouleaux montés et doit juste être alimenté en énergie, puis la production peut commencer.

« Nous sommes ravis d’offrir à nos clients le DTM LF140e avec effet immédiat, a déclaré Andreas Hoffmann, directeur général de DTM Print. Il offre à l’utilisateur une flexibilité totale, des variations illimitées dans la conception des étiquettes et un flux de travail fluide. Nous pensons qu’il intéressera un large éventail d’entreprises, en particulier celles qui souhaitent avoir un contrôle total sur l’ensemble de leur production d’étiquettes, avec un équipement coordonné provenant d’une source fiable. »

 

Bonne rentrée ! Notre avons décidé de vous offrir notre numéro de septembre !J'y vais
+
X