Mustela : du gel lavant certifié bio et du gel hydroalcoolique en format vrac

Mustela Vrac

Dans le prolongement de ses engagements environnementaux et sociétaux, Mustela a lancé une expérimentation inédite d’offre de produits vrac en pharmacie, une première sur le marché des soins pour bébés.

Plus écologique et responsable, le vrac ne cesse de gagner du terrain. En 2019, 40 % des foyers français confiaient acheter des produits en vrac. Leurs principales motivations d’achat ? La réduction des emballages plastiques et le refus du gâchis. Et si les achats en vrac se concentrent encore pour l’essentiel dans l’alimentaire, le marché a déjà entamé une vraie diversification avec des produits de soin et d’hygiène adulte sous forme de produits solides.

Selon Mustela, quelque 54 % des jeunes familles avec bébé se déclarent prêtes à consommer des produits d’hygiène et de soins pour bébé en vrac, même si la sécurité et l’hygiène restent des points sur lesquels les parents ont besoin d’être rassurés. Afin de répondre à ces inquiétudes et lever ces freins, Mustela a choisi la pharmacie pour proposer une offre alternative de soins cosmétiques en vrac.

Je m’appelle « Reviens »

La marque a choisi un emballage en verre avec une mention « Reviens » apposée faisant ainsi référence au principe de consigne adopté et à une démarche d’économie circulaire.

Une fois le produit terminé, les consommateurs sont invités à rapporter le flacon et en reprendre un nouveau ou récupérer le montant de la consigne.

En lançant cette expérimentation vrac, Mustela veut aller plus loin dans sa réflexion sur l’écoconception de ses produits et plus particulièrement sur la réduction des emballages.

Dans un premier temps, le vrac est testé à petite échelle afin de valider l’impact positif de ce nouveau mode de distribution de produits, d’un point de vue environnemental mais aussi en termes d’expérience client. Mustela utilise le temps de l’expérimentation pour identifier les points forts et les axes d’amélioration d’une telle offre mais aussi pour s’assurer que les impacts positifs attendus sont bien délivrés, avant d’envisager un déploiement à plus grande échelle.

L’expérimentation, prévue pour une période de six mois, a débuté en juin 2020 dans deux pharmacies, l’une à Paris, l’autre à Angers.

Deux produits sont ainsi délivrés en vrac : un gel lavant certifié bio & vegan sans parfum pour toute la famille, à l’huile d’olive bio provenant des oliveraies de Nîmes, ainsi qu’un gel hydroalcoolique pour les mains (selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé).

En cette période où tout le monde ne peut pas regagner son bureau, nous mettons gratuitement le dernier numéro de la revue en accès libre intégral, y compris notre numéro d'été !J'y vais
+
X