Silab, un nouveau soin des peaux sèches

La recherche Silab s’est inspirée des propriétés d’adaptation au climat désertique d’un probiotique d’origine végétale (Lactobacillus arizonensis) pour développer un nouveau soin des peaux sèches.

En effet, ce micro-organisme vivant colonise le jojoba, un arbuste connu pour son acclimatation aux conditions extrêmes de sécheresse, comme celles du désert de l’Arizona. Pour assurer sa survie, cette bonne bactérie (= probiotique) bioconvertit des molécules de son hôte en des métabolites bioactifs, plus communément appelés postbiotiques.

S’appuyant sur leurs expertises reconnues dans la maîtrise du naturel, le microbiote et les biotechnologies, les équipes Silab ont reproduit, dans les bioréacteurs industriels, l’environnement naturel de cette bactérie spécifique des climats désertiques en l’associant avec son hôte, le jojoba. Cette technologie de bioguidage ciblé a directement conduit à la production de molécules bioactives qui constituent Lactobiotyl.

Des techniques analytiques avancées ont permis d’identifier ces molécules bioactives. Ce sont des polyols cycliques, molécules osmoprotectrices connues pour réguler le statut hydrique de la plante dans des conditions de sècheresse. À l’échelle de la peau, ces molécules ciblent directement la sécheresse cutanée et font ainsi de Lactobiotyl « le soin idéal pour le traitement des peaux sèches » selon Silab.

En utilisant un modèle 3D d’épidermes reconstruits soumis à un stress hydrique, Silab a démontré que Lactobiotyl active les mécanismes inhérents à l’établissement d’une fonction barrière efficace en :
– favorisant la différenciation et la cohésion épidermique ;
– optimisant la formation du ciment lipidique par l’activation de l’expression des enzymes de synthèse des lipides GBA, ABCA12, FASN ;
– réduisant les pertes insensibles en eau (-71%).

Selon Silab, après 28 jours d’application biquotidienne au niveau du visage de volontaires caucasiens présentant une peau sèche, Lactobiotyl à 1% maintient l’équilibre du microbiote et dynamise le renouvellement de la barrière cutanée. L’hydratation est alors améliorée (+16,2%) et l’éclat du teint ravivé avec l’augmentation du rayonnement de la peau (+7,4% ; p < 0,01). Ce double effet – hydratant et raviveur d’éclat – a également été observé de manière significative sur le visage de volontaires asiatiques.

Lactobiotyl est ainsi recommandé dans tous les soins dédiés aux peaux sèches. Cet actif biotechnologique est breveté (nom Inci : Maltodextrin and Lactobacillus Ferment), disponible en poudre sans conservateurs (dose recommandée : 0,1 à 1%) et conforme aux réglementations cosmétiques internationales (Europe, Etats-Unis, Japon, Chine, etc.).

X