TechnicoFlor s’engage pour les femmes du Burkina Faso

Engagée et responsable, la société Technicoflor, entreprise familiale spécialisée dans la création de compositions parfumées, d’extraits végétaux, de matières premières aromatiques et d’arômes alimentaires, s’efforce depuis de préserver la planète. « Essayer de faire demain un peu mieux qu’aujourd’hui à toujours été notre ligne de conduite », rappelle François-Patrick Sabater, président de TechnicoFlor. Depuis 2017, l’entreprise soutient l’ONG L’Homme et l’Environnement dans un projet d’économie solidaire et de protection de la biodiversité au Burkina Faso.

Le Burkina Faso rencontre depuis de nombreuses années une dégradation dramatique de son environnement. En effet, le développement de la monoculture de coton, particulièrement dans le corridor forrestier le long du parc National de Kabore Tambi, et l’utilisation massive d’engrais chimiques menacent à la fois les éléphants (le sud du pays regroupe la communauté d’éléphants la plus importante d’Afrique de l’ouest) et le développement durable des populations de la région qui font partie des plus pauvres au monde. Cependant, cette région est riche en arbres à karité dont l’exploitation permettrait de favoriser l’économie locale et de maintenir la biodiversité tout en préservant les éléphants. Mais encore faut-il que les populations – et notamment les femmes – y trouvent plus d’avantages financiers que dans la culture du coton.

Projet Elephas TechnicoFlor Burkina Faso@ Technicoflor8- RSE - Info produits

C’est là qu’intervient TechnicoFlor. Depuis 2017 l’entreprise soutient le programme Elephas de l’ONG L’Homme et l’Environnement, une initiative solidaire favorisant la production de karité, la fabrication et la vente de cosmétiques et de savons, en remplacement de la culture du coton. L’entreprise fournit gracieusement les concentrés de parfum qui entrent dans la composition des savons vendus par les femmes au marché local, permettant ainsi d’augmenter leur compétitivité. À ce jour, le fruit de la production de savons et sa commercialisation en France par la marque Elephas Paris a déjà permis le financement de 2 000 repas à la cantine scolaire, 500 kilos de céréales pour les écoles rurales et le voyage des écoliers de six villages autour du corridor des éléphants.

Aujourd’hui TechnicoFlor va plus loin. Son financement va permettre à un groupe de femmes de se former au développement de l’apiculture, de s’équiper, et de lancer une nouvelle filière. Ce financement aidera ensuite à construire un puits pour fournir de l’eau potable aux populations locales et arroser les pépinières. Une aide qui permettra également de développer un petit élevage de poules et de coqs pour 15 femmes de la région.

« En nous engageant dans ce projet, nous souhaitons aider les populations sans soutien local à s’investir dans la protection de la biodiversité. En tant que société de composition de parfums, il nous semblait important de participer à la valorisation des ressources naturelles et d’initier le développement de filières plus équitables », explique Maxime Gransart, directeur général adjoint de TechnicoFlor.