9.9 C
Paris
mercredi 14 avril 2021
- publicité -

Précision et rapidité dans les contrôles dimensionnels de flacons et capsules L’Oréal

La machine multi-capteur Optiv 3.2.2 d’Hexagon Manufacturing Intelligence équipée du mode de palettisation offre des mesures dimensionnelles précises et automatisées des capsules et flacons de L’Oréal, et permet de développer une expertise packaging sur d’autres critères d’analyse tels que la déformation et la verticalité flacon. 

Créé en France en 1909, le groupe L’Oréal compte 88 000 collaborateurs dans le monde. Il s’appuie sur son excellence dans les domaines de la recherche et de l’innovation et ses 4 100 chercheurs pour répondre à toutes les aspirations de beauté dans le monde, et a pris des engagements ambitieux en matière de développement durable à l’horizon 2030, associant l’ensemble de son écosystème pour une société plus inclusive et durable.

Avec plus de 10 000 collaborateurs répartis sur 44 sites de production en charge de 36 marques internationales, L’Oréal France représente plus d’un quart de la production mondiale du groupe. Les 240 personnes du site de production de Rambouillet, près de Paris, sont en charge de la production de près de 300 millions d’unités par an de « haircare » et de « skincare » du type shampooing, après-shampoing et douche dont notamment ceux pour les marques Elsève et Dop. 

Les équipes marketing & développement de L’Oréal créent chaque nouveau produit (franchise) dans une forme, une couleur et/ou une matière différente selon les catégories de produits ou les marchés ciblés. Les flacons en résine recyclée représentent par exemple une des dernières innovations écologiques de la marque L’Oréal Paris. Chaque nouvelle création requiert une adaptation dans les procédés de production. Des essais spécifiques sont ainsi nécessaires pour assurer que tout nouveau packaging puisse être adapté aux lignes de conditionnement. Ils sont aussi indispensables pour valider que la production se fera dans les bonnes conditions avec les bons rendements et donc sans perte de cadence à moyen terme. Éric Debreuille, ingénieur chimiste est responsable packaging du site de Rambouillet et en charge de ce processus. Il travaille pour cela en étroite collaboration avec les services packaging/développement centralisés du groupe ainsi qu’avec les équipes techniques de conditionnement de l’usine.

« Mon rôle consiste, entre autres, à s’assurer de l’adéquation entre les choix de conception et les équipements de conditionnement. Pour ce faire, sur la base de la définition produit, une analyse de risques formalisée permet d’évaluer les impacts des évolutions packaging sur les équipements industriels. Il faut ainsi assurer l’organisation, le suivi et l’accompagnement des essais en synthétisant les résultats qui permettront de valider ou non le choix technique », explique Éric Debreuille.

Deux systèmes qualité cohabitent ainsi chez l’Oréal : la qualité de conception (packaging) et la qualité de conformité (production). Éric Debreuille navigue entre les deux. En conception, il contribue à la définition produit et les faisabilités (essais) industrielles qu’il construit et réalise avec le packaging centralisé et les équipes techniques, permettant ou non d’homologuer le nouvel article de conditionnement. 

Dans le service qualité-conformité du site, des techniciens de laboratoire contrôlent si les articles produits sont conformes, plus particulièrement lors d’une première production d’un nouveau format ou lors d’un changement de matière. Les cahiers des charges et spécifications de ces nouveaux packagings précisent les mesures dimensionnelles à effectuer.

L’Optiv M offre précision, fiabilité et rapidité des mesures de flacons et capsules ainsi qu’une réelle expertise. « Nous effectuions auparavant nos mesures dimensionnelles à l’aide d’outils manuels, notamment à l’aide de pieds à coulisse électroniques. Certaines mesures étaient cependant très complexes à mettre en œuvre notamment celles à réaliser à l’intérieur d’une capsule et même sur un flacon », se souvient Éric Debreuille.

C’est d’une demande d’analyse auprès de la société Sematec, membre du groupe Hexagon, pour des projets d’équipements industriels, qu’a résulté le besoin d’une machine de mesure tridimensionnelle pour aider à développer une réelle expertise packaging, essentiellement sur les flacons. C’est ainsi que la machine multi-capteur Optiv a été présentée à L’Oréal. « Notre groupe de décision, constitué du responsable qualité, du responsable du laboratoire ainsi que moi-même, a stipulé que le nouvel outil devait non seulement permettre une analyse dimensionnelle plus fiable, plus rapide et automatisée mais également permettre d’établir une interprétation concrète des déformations des faces & verticalités observées sur nos flacons. Le but étant de corréler ces mesures à nos problèmes qualité constatés sur les lignes de conditionnement. » 

Combinée à une série de capteurs pour des mesures très rapides, précises et polyvalentes, l’Optiv M 3.2.2 représentait la solution pour les inspections et analyses recherchées par L’Oréal. « Nous avons rapidement pu diviser par cinq le temps de contrôle sur les flacons tout en garantissant des mesures plus fiables grâce à la combinaison des techniques vision et palpeur de la machine, parfaitement adaptée à la mesure de certaines cotes. Et le temps de mesure des capsules a été divisé par dix grâce à la palettisation du système adapté à nos besoins, affirme Éric Debreuille. La société Opus, partenaire de Hexagon, a su concevoir des posages sophistiqués de qualité et adaptés à nos différents articles à contrôler et ainsi optimiser les mesures réalisées avec notre machine tridimensionnelle. Ces équipements permettent, entre autres, de pallier le volume restreint de l’Optiv 3.2.2 et ainsi d’être capable de mesurer tous les formats de flacons quel que soit leur encombrement. »

L’Oréal utilise le logiciel PC-DMIS CAD++ couplé à l’interface opérateur Inspect avec l’option palette ainsi que le logiciel de rapport d’analyse Hero, tous issus de Hexagon. « J’ai déjà pu concevoir une vingtaine de programmes PC-DMIS et former trois techniciens de laboratoire à la machine, en analyse. Je découvre tous les jours de nouvelles possibilités et peux être rassuré de voir notre niveau d’expertise packaging s’accroître encore dans les prochains mois », conclut Éric Debreuille.

En savoir plus : https://www.hexagonmi.com

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Nos avis d'expert

Newsletter

X