Une entreprise écossaise de skin-tech arrive à Paris avec une première embauche internationale

Entreprise pionnière dans le domaine des technologies de la peau, Cutitronics consolide son arrivée en Europe et va développer des perspectives commerciales internationales avec la nomination de Virginie Darteyre au poste de responsable commerciale à Paris, en France, pour répondre à la demande croissante du marché.
La société, qui combine un savoir-faire en matière de technologie médicale et une compréhension approfondie de l’industrie des soins de la peau, a mis au point une suite de technologies brevetées qui analysent l’état de la peau en temps réel, permettant un conseil personnalisé basé sur les exigences spécifiques de l’individu et son l’environnement.
Les derniers prototypes de l’entreprise primée sont équipés d’un capteur portable qui analyse la peau, tandis que l’application mobile qui l’accompagne examine les facteurs contributifs tels que la météo et l’âge, afin de déterminer la meilleure façon d’utiliser les produits de soins de la peau pour obtenir des résultats optimaux pour le consommateur.
Cela permet aux marques d’ouvrir un dialogue et de créer du lien avec le consommateur à domicile, un défi mis en évidence par la pandémie mondiale actuelle qui a laissé de nombreuses personnes sans accès aux experts des comptoirs de beauté.
Berceau de nombreuses marques de cosmétiques mondiales de premier plan telles que Chanel et L’Oréal, Paris était le choix évident pour la première base internationale de Cutitronics afin de répondre à l’intérêt croissant de l’industrie européenne.

Dans son nouveau rôle, Virginie Darteyre développera les ventes internationales de l’entreprise et sera à l’avant-garde de la trajectoire de croissance de la société. Elle apporte plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des ventes internationales, ayant précédemment travaillé dans le secteur de la mode et du prêt à porter avec des marques connues tels que Fruit of the Loom et Firetrap.
S’exprimant à l’occasion de sa nomination, Mme Darteyre a déclaré “Il n’a jamais été aussi important pour les marques de beauté d’intégrer de nouvelles solutions technologiques dans leurs stratégies pour relever les défis présentés par la pandémie. Les comptoirs de beauté ne pourront plus fonctionner comme auparavant, et les spas et instituts doivent revoir leurs processus et leurs systèmes pour survivre.

“Le potentiel de ces technologies pour soutenir les marques indépendantes et les marques appartenant à des groupes est sans précédent. La demande ne fera qu’augmenter à mesure que les consommateurs modifieront leur façon d’interagir avec les soins de la peau et que les marques chercheront de nouvelles façons de créer du lien auprès des consommateurs.

“Je suis impatiente de diffuser et faire connaitre cette technologie innovante en France. Je veux identifier de nouvelles opportunités pour ce produit unique en son genre où la technologie et le bien-être se marient. Le concept et la culture d’entreprise m’ont immédiatement attirée et j’ai hâte de jouer mon rôle dans la révolution des soins de la peau”.

Le Dr David Heath, fondateur et PDG de Cutitronics a déclaré : “Il est tout à fait approprié que ce soit notre première présence internationale puisque nous avons dévoilé l’un de nos premiers prototypes de la technologie Cutitron ® et le logiciel qui l’accompagne en 2019 à In-Cosmetics Global à Paris.

“Nous nous réjouissons de pouvoir soutenir les marques grâce à un membre permanent de l’équipe basé à Paris, qui sera en mesure répondre aux demandes et développer des opportunités commerciales, qui comprend le marché et qui a fait ses preuves dans la stimulation des ventes internationales”.

“Nous sommes fiers d’avoir constitué une équipe solide, issue d’horizons divers, et Virginie complète ce dispositif par son expérience éprouvée et ses solides compétences. Nous continuerons à renforcer notre équipe tout au long de l’année 2020”.

Outre l’expansion de ses activités internationales, Cutitronics a occupé plusieurs postes de direction au Royaume-Uni, notamment Chris Freel, qui apporte l’expérience acquise chez Dyson dans son rôle d’ingénieur de projet mécanique senior, Louise Macpherson en tant que responsable des relations clients et Mandy Smith-Barr en tant que chef de projet senior.

En cette période où tout le monde ne peut pas regagner son bureau, nous mettons gratuitement le dernier numéro de la revue en accès libre intégral, y compris notre numéro d'été !J'y vais
+
X