18.2 C
Paris
vendredi 1 juillet 2022
- publicité -

VPI met son expertise au service de la start-up 900.care, pour des produits d’hygiène nouvelle génération, durables et rechargeables

Publicité

900.care est une des start-ups de la beauté et de l’hygiène les plus prometteuses du moment. Créée en 2019, elle a su rallier à sa cause, via des financements participatifs, des milliers de personnes aspirant à profiter de produits qualitatifs tout en réduisant le volume d’emballages jetés dans les poubelles de salle de bain. Les fondateurs de 900.care ont rencontré très tôt dans leur projet les équipes de VPI : le coup de cœur a été réciproque, et l’envie d’avancer ensemble aussi. Trois ans après avoir fait connaissance, VPI et 900.care continuent d’innover en faveur d’une consommation plus écoresponsable.

Le pari de révolutionner le secteur de l’hygiène-beauté

La marque 900.care est née en juillet 2019 autour d’un double constat : la quantité de plastique à usage unique jetée dans une salle de bain et le fait que ce plastique serve principalement à transporter de l’eau. Deux défis se sont imposés aux cofondateurs, Thomas Arnaudo et Aymeric Grange : diminuer drastiquement l’utilisation du plastique et proposer des formules anhydres (sans eau) à recharger. À l’automne de la même année, tous les deux visitent le salon Luxe Pack Monaco en quête du fournisseur de packaging capable de les accompagner dans leur projet. « Nous savions une chose, c’est que nous voulions créer une gamme de packagings spécifiques, identifiables, aptes à être facilement rechargés. Cela signifiait des moules uniques pour notre marque. Les équipes de VPI nous ont écoutées et, très vite, elles ont réfléchi avec nous. Elles ont su parier sur nous et s’engager à nos côtés », raconte Thomas Arnaudo, cofondateur de 900.care.

La recharge comme clé de la durabilité

Le choix du plastique est arrivé très tôt dans le projet : « Nous voulions produire en France et revaloriser le plastique. En effet, je suis convaincu que si on s’en sert bien, si on ne le jette pas systématiquement après un usage unique, si on privilégie du plastique recyclé, alors le plastique peut être vertueux. Il est réutilisable, léger, solide et recyclable en fin de vie : si l’on regarde toute la chaîne de valeur, c’est le choix qui fait le plus de sens pour l’écologie », explique Thomas Arnaudo. D’où le choix, aussi, du fabricant français VPI, spécialiste de l’injection plastique.
Plusieurs packagings sont à imaginer, avec chacun leurs défis spécifiques. 900.care a travaillé avec des designers pour sélectionner une ligne de formes propres, cohérentes, facilement identifiables. Puis VPI a été sollicité pour la phase de conception technique : dessins et moules. Quelques ajustements plus tard, la production était lancée.

Dernière innovation en date : un bain de bouche en pastilles effervescentes

Après avoir réalisé le bouchon des gels douches, l’étui rechargeable du déodorant solide et le distributeur de dentifrice, VPI a relevé le dernier défi de 900.care : son packaging rechargeable de pastilles de bain de bouche. « C’est un packaging malin. Les pastilles sont stockées dans le corps du flacon et le bouchon d’ouverture sert de gobelet doseur. L’utilisateur y dépose une pastille, ajoute de l’eau et obtient ainsi son bain de bouche. C’est un contenant ingénieux qui stocke, facilite l’utilisation et, en plus, par son design, s’intègre parfaitement dans notre gamme », souligne Thomas Arnaudo.

« En tant que fournisseurs de packaging, nous aimons accompagner nos clients dans leurs défis et leurs ambitions. C’est une chance de rencontrer une marque à ses débuts et nous avons apprécié de rejoindre l’aventure de 900.care dès ses prémices. C’est ce qui nous anime chez VPI : être au côté de marques qui veulent révolutionner les habitudes des consommateurs en développant, avec elles, des produits innovants et écoresponsables », a déclaré Marc Beltrami, directeur commercial de VPI.

« Nous sommes très heureux de travailler avec une entreprise telle que VPI. C’est une société à taille humaine, qui a envie d’innover et de changer les façons de faire. Ses équipes sont très réactives : elles ont su parfaitement s’adapter à notre rythme de start-up. Nous voulions de la rapidité et de l’efficacité : nous les avons eues », a déclaré Thomas Arnaudo, cofondateur de 900.care.

Ressources externes
Site internet

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X