25.3 C
Paris
lundi 4 juillet 2022
- publicité -

La start-up Lyophitech lève des fonds pour accélérer son développement industriel

Publicité

Créée en 2017 par Jean Delaveau, la société Lyophitech a inventé et breveté un nouveau procédé de lyophilisation. L’entreprise lyonnaise a réalisé une augmentation de son capital en septembre dernier avec une levée de fonds de 570 k€ réalisée auprès d’une vingtaine de business angels. Ce financement lui permettra de structurer son outil industriel et d’accélérer son développement commercial notamment sur les marchés de l’agroalimentaire, de la cosmétique et de la santé.

Lyophitech révolutionne un procédé ancien au profit d’une lyophilisation dynamique plus rapide, simple et économique. L’invention démocratise un procédé permettant de valoriser la naturalité des ingrédients, en préservant leurs qualités organoleptiques, nutritives et leurs principes actifs. Les liquides sont restitués sous forme de billes, ce format simple à manipuler, moins volatil, améliore aussi la réhydratation par rapport aux poudres.

Cette levée de fonds intervient alors que Lyophitech souhaite accélérer son développement et ses volumes de production. L’entreprise est dotée depuis 24 mois d’une unité pilote de 50 litres. Les financements permettront de commanditer, pour un investissement total de 2,7 millions d’euros, la construction de trois nouvelles machines et de s’installer dans des locaux industriels de l’ouest lyonnais (avec notamment un environnement d’atmosphère contrôlée). Constituée actuellement d’une équipe de neuf collaborateurs, l’entreprise passera donc de la R&D à la production industrielle à partir d’avril 2022.

Cette première levée de fonds de 570 k€ a été menée auprès de business angels, fédérés pour moitié dans le réseau Hara (Health Angels Rhône-Alpes). L’arrivée de ces nouveaux investisseurs régionaux au capital permet d’accompagner le déploiement industriel au premier trimestre 2022 et la création de nouveaux emplois. Depuis la rentrée, Lyophitech a déjà recruté quatre personnes aux postes de responsable commercial, commercial, chargé de QSE et électromécanicien-programmeur.

D’ici fin 2021, des postes de technicien de laboratoire (microbiologiste), ingénieur process, responsable d’atelier et office manager, sont à pourvoir. À ceux-ci s’ajouteront en 2022 les opérateurs sur les lignes de façonnage industriel. Lyophitech ambitionne de recruter au total une trentaine de collaborateurs d’ici 2025. En effet, le potentiel du marché s’élève actuellement à 60 milliards d’euros pour 8 % de croissance et l’entreprise prévoit un CA de 700 000 euros en 2022 et 6,5 millions d’euros à l’horizon 2025 (pour un volume de 750 tonnes séchées annuelles).

« Cette levée de fonds est un tournant nécessaire qui nous permet de financer notre développement de la R&D à la phase de production industrielle. L’enjeu est de ‘scaler’ l’entreprise et d’exploiter notre technologie, aujourd’hui mature, en investissant dans des outils de production performants. Nous sommes enthousiastes à l’idée de rentrer dans cette nouvelle étape du projet et nous avons d’ores et déjà d’autres pistes de développement. Nous prévoyons en effet l’agrandissement du parc à six machines, l’expansion sur le territoire français, le développement d’autres brevets, etc. », explique Yann Neymarc, directeur général de Lyophitech. Et d’ajouter : « Les attentes du marché sont très importantes car la technologie statique et les équipements actuellement disponibles sur le marché sont saturés. Nous avons de nombreuses demandes entrantes des différents secteurs que nous visons, et nous avons hâte de pouvoir y répondre. »

Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X