Bormioli Luigi met au point le satinage écologique

Le procédé proposé par la verrerie respecte l’environnement, tout en garantissant des avantages fonctionnels et esthétiques.
Bormioli Luigi a développé une solution innovante et écologique pour la finition de flacons et de contenants en verre : il s’agit du satinage écologique, un procédé de laquage céramique, qui vient s’ajouter au procédé traditionnel de dépolissage à l’acide.
Grâce à ce procédé, il est possible de reproduire l’effet optique et tactile du « verre dépoli » sans avoir recours à des substances toxiques et polluantes : cette nouvelle technologie utilise en effet une laque à base d’eau, qui vitrifie à environ 600 °C en créant une finition satinée sur la surface de l’article en verre.
Par rapport au procédé de dépolissage à l’acide, le satinage écologique comporte une série d’avantages, tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique : ne contenant pas de substances nocives, il a un plus faible impact sur l’environnement et il ne donne lieu à aucune émission de composés organiques volatiles ni à aucune élimination de déchets toxiques. Il en découle aussi une plus grande sécurité dans l’environnement de travail, alors qu’avec le dépolissage traditionnel, il faut respecter scrupuleusement des normes afin de protéger les opérateurs et de sécuriser le transport des produits et l’élimination des résidus toxiques.
Le laquage à l’eau permet en outre d’obtenir un produit final recyclable à 100 % ; les déchets d’usinage sont minimes, car, n’adhérant pas au flacon, le produit pulvérisé est récupéré et réutilisé pratiquement jusqu’à la fin. Il convient également de souligner que les flacons traités avec ce type de laquage ne présentent pas de problèmes de transfert de matière, à tel point que ce procédé a été adopté même dans le secteur alimentaire pour la finition des verres et des bouteilles.
En ce qui concerne les résultats esthétiques qu’il est possible d’obtenir sur le produit final, le laquage céramique est d’une plus grande polyvalence que le dépolissage à l’acide : il permet en effet d’utiliser une large gamme de pigments colorés et de calibrer l’intensité des couleurs. Le satinage écologique peut tirer profit du masquage, à savoir qu’on peut ne l’appliquer qu’à certaines parties des flacons ou contenants. Pour finir, cette solution est compatible avec certains usinages supplémentaires, notamment avec des décorations pouvant être cuites jusqu’à 600 °C.

En cette période où tout le monde ne peut pas regagner son bureau, nous mettons gratuitement le dernier numéro de la revue en accès libre intégral, y compris notre numéro d'été !J'y vais
+
X