La Cosmetic Valley ouvre un bureau en Nouvelle-Aquitaine

Avec 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 150 000 emplois, l’industrie cosmétique est un fleuron de l’économie française, leader sur un marché international  très concurrentiel dont les perspectives de croissance sont considérables : le nombre de consommateurs de produits cosmétiques devrait augmenter de 40% pour atteindre le chiffre de 6,3 milliards d’ici 2030. Moteur de cette filière d’excellence, le pôle de compétitivité Cosmetic Valley mobilise un réseau de 1 500 entreprises, dont 90 % de PME-TPE et une centaine de grandes marques.  Plus d’un produit cosmétique sur dix vendu dans le monde est aujourd’hui fabriqué au sein de Cosmetic Valley qui incarne, défend et déploie les valeurs de la marque France : innovation, performance, sécurité des produits, respect de l’environnement. Ancrée en région Centre-Val de Loire depuis sa création en 1994, Cosmetic Valley a aujourd’hui vocation à accompagner le développement de l’ensemble de la filière nationale. Stratégie qui implique notamment la création de bureaux à proximité des entreprises pour optimiser leur accompagnement en lien avec les territoires et le siège du pôle basé à Chartres.
Après avoir ouvert un bureau en Normandie, Cosmetic Valley inaugure en janvier 2018 un bureau en Nouvelle-Aquitaine, région qui figure parmi les territoires phares de la filière française de la cosmétique avec de nombreux acteurs privés et des compétences publiques présents sur toute la chaîne de valeur. Les quelque 200 entreprises y ayant une activité dans le domaine de la cosmétique représentent un chiffre d’affaires  de 1 milliard €. On y trouve un vivier de 5 000 professionnels, une expertise en matière de sécurité et performance, un savoir-faire dans le développement, la formulation et la fabrication à façon, des fournisseurs de technologies innovantes et des centres d’expertises reconnus dans le domaine de la valorisation des ressources végétales et de la lipochimie tels que le Centre de Valorisation des Agroressources, CVA à Brives-la-Gaillarde et l’Institut des Corps Gras, ITERG à Bordeaux.

make up paris 2018
X