20.7 C
Paris
vendredi 1 juillet 2022
- publicité -

Deux lauréats pour l’édition 2022 du concours international « The Cosmetic Victories »

Publicité

Concours de dimension mondiale et de référence pour l’innovation, The Cosmetic Victories a pour objectif de mettre en lumière, au sein de la filière cosmétique, les travaux de recherche les plus prometteurs qu’ils soient issus de jeunes pousses, de PMEs ou de laboratoires « académiques », français ou étrangers. 

Plusieurs collèges d’experts internationaux ont d’abord examiné quelque 80 projets, enregistrés par Cosmetic Valley, issus de 18 pays.

Puis les six équipes encore en lice pour la finale de la 7e édition ont été entendues par un jury placé sous la présidence de Marc-Antoine Jamet, président du pôle de compétitivité, qui a dévoilé le 22 mars les noms des lauréats du palmarès 2022 lors d’une cérémonie diffusée sur Cosmetic Valley TV.

Dr Sami Halila, chercheur au sein du centre de recherches sur les macromolécules végétales (CNRS Grenoble, France) est lauréat du Prix Académique pour son projet Carbogel, « a Simple and Eco-Friendly Carbohydrate-Based Gelling Agent for Oily Phase. »

Le projet porte sur la gélification supramoléculaire de liquides organiques, comme des huiles, solvants ou esters gras, par des dérivés de monosaccharides qui s’auto-assemblent en un réseau 3D. Les gélateurs « sucrés » sont synthétisés selon une méthode éco-compatible et efficace (réaction dans l’eau). La gélification est effectuée par sonication, ou par chauffage/refroidissement, ou par dilution. Le gel peut servir de matrice stimuli-sensible pour la délivrance contrôlée d’agents cosmétiques. Carbogel contribue à la cosmétique « verte » et durable en limitant notre impact environnemental et social.

Le Prix Industriel a été attribué à Stefan Mazy, président-fondateur de la société Derma Health Solutions Pty Ltd (Australie) pour son projet SkinRNA Micro-cell Test. Première mondiale, ce test de diagnostic épigénétique est susceptible d’être répété en patch et en laboratoire qui quantifie l’efficacité des soins de la peau grâce à l’activité de l’expression génétique en temps réel. Le dispositif recueille plus de 15 000 gènes, tandis que ses algorithmes fournissent des scores d’activité d’expression génétique pour les fonctions de la peau, notamment la production de collagène et d’élastine ainsi que l’inflammation cutanée. Après l’intervention du produit, un deuxième test est effectué pour mesurer la nouvelle activité des gènes par rapport aux repères initiaux. Les consommateurs peuvent ensuite répéter les tests à intervalles réguliers pour suivre l’amélioration de la peau au niveau génétique sans attendre de signes visibles.

Photo : à gauche, Dr Sami Halila ; à droite : Stefan Mazy.

Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X