11.4 C
Paris
lundi 28 novembre 2022
- publicité -

L’Oréal et Texen développent une génération de capots de pots 100 % PP recyclés

Pour la nouvelle collection de soins Biotherm, L’Oréal continue de repenser des packagings toujours plus éco-responsables. En tant que partenaire historique, Texen a relevé ce nouveau challenge d’éco-conception alliant nouveau matériau, décoration et résultat esthétique.
La Blue Beauty prône une beauté écoresponsable. Pour protéger les fonds marins, ce courant invite les marques à être encore plus éthiques et transparentes. Biotherm est dédiée à la Blue Beauty, une beauté située à l’intersection de la biotechnologie bleue et des Blue Commitments. L’objectif de la Blue Beauty pour Biotherm est de concevoir des produits dans une logique d’économie circulaire. Cette démarche inclut l’utilisation de matières recyclées.

Collaborer pour favoriser la transition écologique de l’emballage

Poursuivant sa mission de « transformer la matière en expérience de manière vertueuse », Texen agit en pionnier pour remplacer une matière conventionnelle, encore rarement maîtrisée dans sa version recyclée, tout en assurant sa décoration et l’ensemble de la supply chain.

A un cahier des charges strict portant notamment sur le sourcing de la matière, l’optimisation du process industriel ou encore le respect des normes et réglementations, Texen a mis son expérience industrielle et sa maîtrise de la transformation des éco-matériaux et de leur décoration au service d’un projet stratégique. Son succès est le fruit d’une intense collaboration entre les équipes.

Capot nouvelle génération

Ce capot est adaptable sur des pots de divers formats et pour des formules de soins hommes et femmes telles que Cera Repair ou Blue Therapy.Une grande vigilance a été portée sur les valeurs esthétiques : un marquage à chaud sur toute la surface de la pièce sans aucune trace de recouvrement, une gageure sur ce type de matériau. Il en a été de même pour le logo de la marque, exécuté en réserve, qui laisse volontairement apparaître la matière brute au centre. Et pour alléger l’empreinte écologique, une excellente tenue du marquage à chaud sur le rPP a permis à Texen d’éviter l’application d’un vernis de protection.

Cette démarche globale d’éco-conception dont l’usage du rPP est la clef de voûte, profite de l’agilité d’une ligne automatique dédiée.

Publicité
Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter