Phytocontrol intègre le capital de LabOxy

La filiale d’investissements stratégiques du groupe Phytocontrol, Phytocontrol Invest’Innov, entre au capital de la startup nîmoise qui édite une plateforme en ligne dédiée à la R&D et à son financement.

Prise de participation de Phytocontrol
Poursuivant la logique de soutien à l’innovation de Phytocontrol, sa filiale d’investissements Invest’Innov, contribue à la levée de fonds de l’un des prestataires du laboratoire, LabOxy.
Cette jeune pousse basée à Nîmes et née en 2014, propose une solution en ligne qui permet aux entreprises d’optimiser et de piloter leur service Recherche & Développement (R&D) en combinant toutes les informations utiles : temps passé, personnel impliqué, coûts et dépenses de R&D… LabOxy permet également de rassembler et sécuriser toutes les pièces justificatives nécessaires aux financements de l’innovation, notamment le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) et le Crédit d’Impôt Innovation (CII). A ce jour, LabOxy a sécurisé 5 millions d’heures de R&D.
« LabOxy est ravi d’intégrer à son capital des investisseurs qui sont aussi des clients ; c’est la plus belle marque de confiance qu’ils peuvent nous donner », commente Benjamin Néel, CEO de LabOxy. Cette levée de fonds, à laquelle participent aussi des investisseurs privés, est la 2ème pour LabOxy qui espère ainsi accélérer son développement, aussi bien national qu’international, tout en continuant à développer de nouvelles fonctionnalités pour la plateforme.

Second investissement pour Invest’Innov
De son côté, Invest’Innov ajoute à son portefeuille une deuxième société après être entré au capital de Microbia en décembre 2017, aux côtés d’autres acteurs du financement.
« En lien avec notre stratégie R&D, nous utilisons chaque jour les services de LabOxy et sommes très heureux de pouvoir soutenir le développement de notre partenaire ; nous répondons également à notre souhait de financer l’innovation et qui plus est, gardoise », précise Mikael Bresson, Président de Phytocontrol group.

page1image3762368

En ces temps de confinement, nous mettons gratuitement le dernier numéro de la revue en accès libre intégralJ'y vais
+
X