9.9 C
Paris
mercredi 14 avril 2021
- publicité -

TechnicoFlor mise sur l’Afrique

La maison de composition française TechnicoFlor annonce son rapprochement avec Azelis, l’un des leaders mondiaux de la distribution d’ingrédients, de parfums et d’arômes alimentaires, pour conquérir le secteur de la parfumerie, des cosmétiques et de l’hygiène en Afrique. Un marché estimé à 12 milliards de dollars.

Groupe spécialisé dans la création de compositions parfumées, d’extraits végétaux, de matières premières aromatiques et d’arômes alimentaires, TechnicoFlor fournit depuis 40 ans les plus grands noms de la parfumerie, de la cosmétique et de l’hygiène. Ses créations entrent dans de nombreuses applications à travers le monde : parfums, soins & cosmétiques, produits d’hygiène (gels douche, déodorants, shampoings, produits coiffants), parfums d’ambiance et produits d’entretien (lessives, adoucissants, nettoyants…). Présent depuis 30 ans sur le marché africain, notamment au Maghreb et en Égypte, le groupe renforce aujourd’hui sa présence sur ce continent porteur.

Fort de 1,4 milliard d’habitants dont l’âge médian est inférieur à 20 ans, l’Afrique est en effet l’un des continents les plus dynamiques au monde en termes de croissance. La demande en soins cosmétiques et hygiène corporelle représente un marché de 12 milliards de dollars, en croissance de 10 % par an en moyenne depuis 2017 alors que la moyenne de l’industrie au niveau mondial s’établit à moins de 5 %.

Une présence renforcée sur neuf pays d’Afrique

Pour accompagner son développement, TechnicoFlor a choisi Azelis, leader depuis 25 ans dans la distribution d’ingrédients, de parfums et d’arômes alimentaires dans plus de 50 pays à travers le monde, pour son expertise technique et sa connaissance des marchés spécifiques ; un acteur combinant envergure internationale et ancrage local avec lequel TechnicoFlor travaille depuis janvier 2021, notamment en Arabie saoudite, Liban, et Jordanie.

Ce nouveau partenariat va permettre à TechnicoFlor de se positionner sur neuf pays d’Afrique : Algérie, Maroc, Tunisie, Côte d’Ivoire, Kenya, Ghana, Sénégal, Afrique du Sud et Nigéria. « L’objectif de TechnicoFlor est de proposer aux industriels internationaux et aux acteurs locaux présents en Afrique, des créations pour la parfumerie sélective et la parfumerie plus fonctionnelle, ainsi que des solutions de stockage sur place grâce aux infrastructures de notre partenaire », explique Christopher Sabater, directeur Zones Moyen-Orient et Afrique chez TechnicoFlor.

Un continent friand de notes gourmandes et fruitées

« En matière de tendances olfactives, bien que chaque pays du continent ait ses propres particularités, des tendances générales se démarquent : en parfumerie sélective, ce sont les notes gourmandes et de fruits rouges qui arrivent en tête ; en cosmétiques, l’aloe vera et l’avocat sont recherchés notamment pour leurs propriétés nourrissantes ; enfin sur le segment produits d’entretien et détergents ce sont les notes citron dites « medicated » (eucalyptus, pin,…) qui sont les plus populaires », poursuit Romain Ferrier, responsable de la Zone Afrique chez TechnicoFlor. De quoi challenger les huit parfumeurs du groupe dans leur créativité.

Ce nouveau partenariat renforce le rayonnement de TechnicoFlor au niveau international. Déjà implanté, à Marseille, Paris, Moscou, Dubaï, Singapour, Jakarta, Bangkok, Shanghai, et Beauteville China, le groupe qui distribue ses compositions parfumées dans plus de 70 pays en Europe, Asie, Moyen Orient et Afrique, ambitionne de générer 15 % de son chiffre d’affaires sur la zone Afrique avec l’ouverture de ces nouveaux marchés, contre 2,4 % actuellement.

Parallèlement à ce développement, TechnicoFlor prépare l’ouverture, courant mai 2021, de son nouveau centre de production au nord-est de Marseille : une usine hautement technologique de 5 000 m² qui permettra au groupe de produire ses compositions parfumées en seulement quatre jours et de fournir ses clients en un temps record.

En savoir plus : http://www.technicoflor.fr

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Nos avis d'expert

Newsletter

X