- publicité -
Generic selectors
Correspondance exacte seulement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Post Type Selectors
Filtre par catégories
Actualités
Avis d'experts
Contenu sponsorisé
Formulation
Ingrédients
Kit media
La revue
Logiciels
Management
Maquillage
On a testé pour vous
Packaging
Parfums
Process industriels
Réglementation
RSE

15 acteurs de l’industrie cosmétique s’unissent pour améliorer la traçabilité des chaînes d’approvisionnement

À l’initiative de Chanel, les sociétés Albéa, Chanel, Clarins, Cosfibel powered by GPA Global, Dior, The Estée Lauder Companies, Groupe Pochet, L’Occitane en Provence, L’Oréal Groupe, Merck, Neyret, Nuxe, Sensient, Shiseido et Sisley ont annoncé la création TRaceability Alliance for Sustainable CosmEtics (Trasce) afin d’améliorer la traçabilité des chaînes d’approvisionnement des composants clés des formules et des emballages de la filière cosmétique.

« Le travail indispensable et exigeant de cartographie de certaines chaînes d’approvisionnement réalisé ces dernières années nous a permis d’appréhender les principales limites de l’exercice. Il est parfois assez difficile pour un donneur d’ordre seul de convaincre des fournisseurs de rangs éloignés de s’engager dans cette démarche, alors que nous n’échangeons pas directement avec eux ou qu’ils ne répondent pas aux mêmes exigences réglementaires. Fort de ce constat, nous avons proposé aux acteurs du secteur de nous unir pour tracer le plus loin et le plus rapidement possible nos chaînes d’approvisionnement », explique Julien Garry, Directeur International des Achats et Innovation Développement Packaging au sein de Chanel Parfums Beauté.

Les événements sanitaires, climatiques et géopolitiques inédits de ces dernières années, à l’origine de ruptures dans les chaînes d’approvisionnement, ont été des révélateurs. Par ailleurs, le renforcement tangible de la réglementation publique, locale et internationale, à l’instar de la directive européenne sur le devoir de vigilance ou du règlement européen contre la déforestation et la dégradation des forêts, ont mis en exergue la responsabilité du premier donneur d’ordre.

Soutenus par la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA), comme sponsor officiel, les membres de ce consortium visent à accélérer la transformation durable des filières. Selon eux, il est devenu indispensable d’approfondir la connaissance des filières du secteur pour mieux piloter les risques associés et accompagner leur transition vers un modèle durable et résilient.

Une mutualisation inédite

En matière de traçabilité au sein de l’industrie, différentes initiatives individuelles ont d’ores et déjà vu le jour ces dernières années. Le consortium Trasce vise, lui, un changement d’échelle. Les membres fondateurs se sont engagés à travailler collectivement à la cartographie de leurs chaînes d’approvisionnement sur l’ensemble de la chaîne de valeur par l’intermédiaire d’une plateforme digitale commune : Transparency-One.

La plateforme a déjà fait ses preuves dans d’autres secteurs d’activité, comme les industries alimentaires et automobiles avec le déploiement de démarches de traçabilité à grande échelle.

Ingrédients ou composants utilisés, origines, activités des fournisseurs et lieux de transformation, noms des fournisseurs :  Transparency-One garantit à chaque fournisseur la propriété, la sécurité et la confidentialité des données qu’ils partagent. 

Selon Meghan Ryan, directrice exécutive de l’approvisionnement responsable chez The Estée Lauder Companies : « Grâce à des outils numériques communs et à une étroite collaboration, nous avons pu renforcer le niveau de transparence et améliorer la façon dont nous nous approvisionnons de manière responsable, tout en prêtant attention aux impacts potentiels sur les personnes et l’environnement. »

À plus longue échéance, le consortium souhaite consolider une approche collective de l’analyse des risques RSE liés, pour interpréter les données collectées et définir des plans de progrès communs.

« En tant que fournisseur majeur d’ingrédients cosmétiques, nous sommes convaincus de la nécessité d’aligner l’industrie sur un outil de traçabilité unique et de mettre en place une méthodologie commune. Ce faisant, Trasce pourrait même servir de modèle à d’autres industries, qui sont confrontées aux mêmes défis en matière de transparence de la chaîne d’approvisionnement. L’harmonisation et le dialogue multipartite sont essentiels pour promouvoir les objectifs du consortium Trasce et contribuer à la stratégie globale de Merck en matière de développement durable », indique Karl Hensen, directeur qualité « Surface Solutions » chez Merck.

Ressources externes
Site internet

Contenu sponsorisé

Modernizing your lab can improve employee retention

Modernizing your lab could be the answer to improve training, improve retention, and relieve the supply chain bottleneck.

Nouvelle machine chez Technature : l’hydrogel en pot

Technature, leader européen de l'Hydrogel naturel, élargit sa gamme en introduisant l'hydrogel en pot avec une nouvelle machine spécialisée

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

fr_FRFrançais