site-industries-cosmetiques Une couverture du magazine Industries Cosmétiques
Discover all the innovations in perfumery and cosmetics.
Discover our special report: Save the People. Enjoy your direct access!
If you prefer the paper edition, please subscribe to our magazine
- publicité -

Cosmetotest 2023 s’ouvre à l’imagerie et à la biométrologie et aborde des thèmes inédits

Pour sa seconde édition qui se déroulera du 24 au 26 mai 2023, le symposium dédié aux tests cosmétiques prévoit une journée complémentaire sur l’imagerie et la biométrologie en association avec la SF2iC*. 55 conférences et présentations aborderont des sujets inédits durant ces 3 journées, au SEPR – Lyon 3, France.

Organisé par Skinobs et Cosmet’in Lyon en partenariat avec la SFI2C Société Francophone d’Ingénierie et d’Imagerie Cutanée – et la DIIP, Cosmetotest permet aux cosméticiens du monde entier d’écouter des conférences académiques et appliquées et d’interagir avec les participants, de rencontrer des partenaires de tests, exposants, CROs ou fabricants d’instrumentation et de participer à des démonstrations d’appareils.

250 participants, 46 conférenciers et 30 exposants avaient contribué au succès de la première édition de Cosmetotest, les 24 et 25 mai 2022, unanimement reconnue par les spécialistes de la profession pour sa qualité et son excellent niveau technologique et scientifique.

En 2023, La SF2iC apportera un éclairage particulier sur les outils d’exploration du visage, les nouvelles routines à la maison, qu’il s’agisse des appareils de mesure ou des appareils de soins cosmétiques, à domicile.

Durant ces 3 jours, ce sont donc 55 conférences et présentations qui aborderont des thèmes inédits et innovants sur les tests cliniques – Well-aging et peaux matures, Croissance et régénération des cheveux et des ongles, Évaluation des peaux à tendance acnéique – et sur les tests précliniques – Place des organoïdes, sphéroïdes et organ-on-chip en dermocosmétique, Évaluation des perturbateurs endocriniens, Parallèle des tests in-vitro et in-vivo. A noter également, l’intervention d’une Social Beauty Therapist sur le rôle d’une esthéticienne sociale, dans la prise en charge et le bien-être des personnes vulnérables.

Deux temps forts conviviaux sont prévus en soirée : la SF2iC fêtera son vingtième anniversaire lors d’un Gala organisé mercredi 24 mai et un cocktail réunira les participants jeudi 25 mai.

A l’aube de la deuxième édition de Cosmetotest, le symposium international des tests précliniques et cliniques cosmétiques qui se tiendra à Lyon du 24 au 26 mai 2023, SKINOBS, co-organisateur de l’événement fait le point sur les 6 revendications clés relevées en 2022 d’après les recherches effectuées sur sa plateforme de tests cliniques. En dehors des revendications et parmi les faits marquants, Skinobs relève le maintien en première position des tests biométrologiques peau/cheveu/ongle (>55% en 2022), l’augmentation des tests de tolérance (de 15 à 20%) toujours en deuxième place et une légère hausse des tests consommateurs (15% en 2022). Enfin, les soins du visage et les soins des cheveux représentent les deux tiers des recherches par catégorie de produit. Voir le rapport statistique 2022 complet, incluant les données de la plateforme des tests précliniques.

1-« Hydratation », la revendication phare des tests cliniques

L’hydratation demeure la revendication la plus recherchées dans la catégorie des tests cliniques. « L’hydratation est l’allégation fondamentale du produit de soin, corps, le visage, ou encore plus ciblé » explique Anne Charpentier, CEO de Skinobs. « Une peau non hydratée ne peut tirer aucun bénéfice supplémentaire. En évaluation clinique, l’hydratation qualifie une peau hydratée, saine et tonique, qui résiste aux agressions, à la pollution, sera moins inflammée, moins soumise au signe du vieillissement. C’est à la fois une revendication et un état de la peau qui reflète la qualité d’un produit cosmétiques. Par ailleurs, les soins de la peau représentent 228 MUSD et 41% du marché cosmétique mondial, dominé par L’Oréal (Rapport Statista 2023). Ce n’est donc pas étonnant que l’hydratation soit au premier rang ».

2- « Anti-âge », allégation ombrelle

La revendication anti-âge réclame de la technologie pour son évaluation. Elle fait appel à des outils de biométrologie sophistiqués, avec différentes options de validation quantitative ou/et visuelle. Sur le plan clinique, « la revendication anti-âge, devenue well-ageing, renvoie aux propriétés biomécaniques de la peau, contrairement à l’hydratation qui se caractérise sur un plan physiologique ». L’anti-âge est une revendication ombrelle associée à des sous- revendications telles que : tâches, pigmentation, rides, relâchement, éclat, état de surface, structure de la peau etc.

3- « Nourrissant », l’allégation des soins en profondeur

Les soins nourrissants enrichissent la peau de lipides et d’agents émollients pour un meilleur confort. « Cette revendication qui apparait en troisième position dans les recherches est souvent associée à des soins, pour le visage ou pour le corps, destinés à une routine beauté plus complète ».

4- « Anti UVB », l’incontournable

La protection solaire est devenue un sujet de fond. Les dangers liés aux UVB sont connus depuis longtemps et sont aujourd’hui indissociables du vaste sujet de l’exposome. Les soins solaires ont été parmi les premiers réglementés sur le plan des revendications. « L’enjeu toxicologique de leurs formules pour l’environnement ajoute à la complexité de l’évaluation de leur performance, mesurée par la combinaison de méthodes in-silico, in-vitro, in-vivo ou hybrides. »

5- « Anti-Maskne », une revendication qui perdure

Depuis 2020, le port du masque a entrainé une modification de l’environnement de la peau du visage qui se caractérise par une augmentation de la température, de l’humidité et des frottements répétés. « Ces facteurs sont reconnus pour favoriser une prolifération bactérienne notamment liée à l’acné et des imperfections. Le port du marque était déjà et demeure une réalité dans certaines parties du monde, dont l’Asie en particulier, ce qui explique sa position parmi les principales revendications recherchées. »

6- « Éclat du teint », la recherche de perfection

L’éclat du teint implique la conjugaison de plusieurs facteurs : homogénéité, couleur, radiance. L’évaluation de son efficacité, particulièrement technique, s’appuie sur l’utilisation combinée de méthodes nombreuses et d’appareils. « On note un référencement d’appareil de mesure qui a connu une forte croissance ».

Ressources externes
Site internet

Contenu sponsorisé

site-industries-cosmetiques Une publicité vibrante pour Croda Beauty avec un gros plan de fleurs orange avec un effet de flou en arrière-plan et le texte « Croda Beauty, une science intelligente pour améliorer la vie » inclut désormais Phytess

Phytessence™ Osmanthus, the first geo-skincare botanical extract by Croda Beauty

Discover how this innovative natural ingredient helps the skin to better face climate change, particularly the harmful effects of sun rays and heat.
site-industries-cosmetiques Un individu concentré en blouse de laboratoire examinant un petit pot contenant une substance rose, innovation cosmétique pionnière avec des ingrédients naturels en Bretagne.

Cosmetics innovation comes naturally in Bretagne

In north-west France, Bretagne has always been a seawardlooking region with its 2,730km coastline – the longest in the country.

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

fr_FRFrançais