- publicité -
Generic selectors
Correspondance exacte seulement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Post Type Selectors
Filtre par catégories
Actualités
Avis d'experts
Contenu sponsorisé
Formulation
Ingrédients
Kit media
La revue
Logiciels
Management
Maquillage
On a testé pour vous
Packaging
Parfums
Process industriels
Réglementation
RSE

Un programme labellisé par Cosmetic Valley pour contribuer au développement de la cosmétopée mahoraise

Accompagné par le directeur général de Cosmetic Valley, le ministre des Outre-mer Philippe Vigier a officialisé le 29 novembre 2023 le financement par l’État du pôle d’innovation intégré de Mayotte (Piom – France 2030). Un programme labellisé par Cosmetic Valley qui va contribuer, entre autres, au développement de la cosmétopée mahoraise.

Initié en 2020 par le Criobe (UAR3278 – EPHE-PSL-CNRS-UPVD) avec le soutien du département de Mayotte, le pôle d’innovation intégré de Mayotte (PI2M) va accélérer son développement avec l’annonce d’un financement par l’État de 1,5 M€ dans le cadre du programme France 2030, centralisé par l’Agence de Développement et d’Innovation de Mayotte (Adim). 

Fruit d’un partenariat public-privé associant en France hexagonale le Criobe via l’Université de Perpignan (UPVD), des entreprises du secteur des parfums et cosmétiques, et Cosmetic Valley, le PI2M se donne pour ambition de développer la connaissance de la cosmétopée mahoraise et de favoriser l’émergence de filières durables. 

Nombreuses initiatives sont d’ores et déjà engagées autour de la vanille et de l’ylang ylang. D’autres ressources d’intérêt pour la cosmétique sont en cours d’étude à travers des travaux de recherche. Le financement accordé par France 2030 permettra de renforcer l’équipement disponible au pôle d’excellence rurale pour l’extraction des ingrédients d’intérêt et leur caractérisation. Il permettra la mise en œuvre de programmes de recherche et développement sur la biodiversité terrestre et marine locale, support au développement des filières.

Christophe Masson a déclaré : « La cosmétopée représente une formidable opportunité de développement et de rayonnement pour les territoires ultra-marins. Je me réjouis de la mobilisation collective des acteurs mahorais sur le projet PI2M et de l’énergie positive qui s’en dégage. En développant la connaissance de la cosmétopée locale et en accélérant la mise en place de filières durables avec une qualité et exigence « made in France », le département pourra accélérer sa croissance et renforcer son attractivité internationale. »

Philippe Vigier a déclaré : « Je suis enchanté d’avoir pu découvrir, aux côtés du directeur général de Cosmetic Valley Christophe Masson, de grandes potentialités en matière de plantes médicinales et aromatiques et d’économie bleue. Ici, à Mayotte, la cosmétopée représente un potentiel immense de développement économique, de création de valeur, de création d’emplois, de formation et d ’innovation. Ce projet est l’illustration parfaite de l’attractivité des territoires ultramarins et de l’engagement de la France dans l’innovation durable. »

La cosmétopée est à la cosmétique ce que la pharmacopée est à la pharmacie 

La cosmétopée est l’inventaire des ressources naturelles et de leurs usages traditionnels pour le soin et le bien-être de la peau et des cheveux. Une histoire commune qui unit les hommes et leur environnement.

La conviction de Cosmetic Valley est que la cosmétopée représente pour les hommes et les femmes de chaque région du monde un patrimoine naturel et culturel qu’il convient de recenser, étudier et conserver comme un levier de sauvegarde de la biodiversité, de sensibilisation des populations, et de développement économique durable.

« Notre mission est de sensibiliser et accompagner chaque pays, chaque région, sur l’opportunité de mettre en place des dynamiques collectives autour de la Cosmétopée. Avec l’appui de la filière cosmétique française, nous luttons contre l’érosion des traditions orales, nous accompagnons les programmes de recherche et d’éducation, nous soutenons les initiatives locales. Nous contribuons ainsi à la préservation de la biodiversité liée à des usages traditionnels cosmétiques », indique-t-on au sein de Cosmetic Valley.

Photo
De Gauche à droite : Thierry Suquet, préfet de Mayotte ; Christophe Masson, DG de Cosmetic Valley ; Rosette Vitta, présidente de l’Adim, Ben Issa Ousseni, Président du Conseil départemental de Mayotte ; Philippe Vigier, ministre des Outre-mer ; Oumaynou Daroueche, doctorante sur la cosmétopée mahoraise ; Fahoullia Mohamadi, déléguée à la recherche et à l’innovation au rectorat de Mayotte

Ressources externes
Site internet

Contenu sponsorisé

Modernizing your lab can improve employee retention

Modernizing your lab could be the answer to improve training, improve retention, and relieve the supply chain bottleneck.

Nouvelle machine chez Technature : l’hydrogel en pot

Technature, leader européen de l'Hydrogel naturel, élargit sa gamme en introduisant l'hydrogel en pot avec une nouvelle machine spécialisée

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

fr_FRFrançais