20.5 C
Paris
mardi 9 août 2022
- publicité -

Faiveley Plast Beauty (VPI) met son expertise au service d’Ulé, la nouvelle marque de soin naturelle et éco-consciente de Shiseido

Publicité

Ulé s’appuie sur une vision raisonnée et éco-consciente de la beauté, avec des formulations cosmétiques promouvant la naturalité. Il fallait à la jeune marque un packaging à la hauteur de ses objectifs écoresponsables. Ulé a choisi l’expertise de Faiveley Plast Beauty pour la fabrication de ses capots biosourcés.

La puissance de la nature, boostée par la technologie 

Ulé défend une beauté responsable et consciente, avec des produits naturels d’une grande efficacité. « La puissance de la nature, boostée par la technologie », décrit la marque qui élabore ses produits avec des plantes issues d’eco-farms et selon des formulations mises au point par des experts. Ulé a donc choisi des contenants (pots et flacons) en verre allégé, pour un impact carbone réduit, ainsi que des capots en matière biosourcée. C’est sur cet aspect que Faiveley Plast Beauty (VPI) a pu déployer son expertise.

Le matériau biosourcé : un choix orienté vers l’écoresponsabilité

Faiveley Plast Beauty (VPI), expert en transformation des matériaux Sulapac, a travaillé avec les équipes R&D et Achats de Shiseido pour développer les emballages primaires de la marque Ulé. 
L’entreprise a réalisé tous les capots de la nouvelle gamme, dont deux capots de tailles différentes pour la crème « Je suis chill » (capots 15 ml et capots 30 ml), et un capot pour la brume florale équilibrante « Le beau Reset ».
Ces capots sont constitués de deux pièces en Sulapac, le matériau biosourcé alternatif au plastique créé par l’entreprise du même nom. Ce matériau offre de nombreux avantages en termes d’écoresponsabilité – biosourcing de bois FSC, durabilité, compostabilité industrielle, écoconception, impact carbone faible, fabrication européenne – ainsi qu’en termes de qualité et de fonctionnalité. 

Les capots Ulé ont représenté, pour Faiveley Plast Beauty, plusieurs challenges techniques. Il a fallu maîtriser l’injection et l’assemblage de deux matériaux Sulapac – la matière premium et le matériau barrière – et cela, en accord avec le design épuré et élégant de la marque. Il était aussi indispensable que les capots respectent le cahier des charges de l’homologation packaging. Celui-ci exige, d’un côté, une protection parfaite des formules (barrière à l’oxygène), et, de l’autre, la capacité à se dégrader (compostabilité en milieu industriel).
Faiveley Plast Beauty et Sulapac ont mené un travail important sur les teintes des capots, pour qu’elles se fondent parfaitement dans la gamme de la marque. Enfin, le logo de la marque a été incrusté sur tous les capots.

Marc Beltrami, Directeur Commercial déclare : « Faiveley Plast Beauty est fier de sortir sa deuxième gamme complète de produits en matériaux Sulapac. Les défis que nous soumettent les marques sont autant de sources d’émulation et d’innovation pour nos équipes. Elles nous motivent à aller toujours plus loin et à repousser sans cesse les limites de nos expertises. »

Publicité
Ressources externes
Site internet

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X