16.9 C
Paris
samedi 25 juin 2022
- publicité -

Photoprotection : un nouvel élan

in-cosmetics global marque le lancement de Solastemis, nouvel actif végétal de Gattefossé. Avec ce nouvel ingrédient, Gattefossé entend offrir aux marques, notamment de dermocosmétiques, un actif puissant pour protéger la peau contre les UV et répond aux besoins croissants des consommateurs soucieux de préserver la santé de leur peau.

Barrière physique entre l’intérieur et l’extérieur du corps, la peau est l’un des organes les plus réactifs aux agressions extérieures, en particulier au rayonnement UV. En pénétrant au plus profond des cellules cutanées, dans l’ADN, les UV sont responsables d’altérations structurelles et fonctionnelles des différentes couches de la peau.

Un programme de recherche ciblé autour des effets des UVA sur les cellules souches épidermiques

L’équipe de biologie cutanée de Gattefossé s’est associée il y a quelques années à un groupe de recherche spécialisé dans l’étude des stress génotoxiques afin de comprendre les effets du rayonnement UVA sur les cellules souches épidermiques.

Cette collaboration a permis de mettre en évidence une capacité plus importante des cellules souches épidermiques à lutter contre les agressions UVA (par rapport à leurs cellules filles), grâce à des mécanismes de réparation plus efficaces. Cependant, ces cellules souches restent sensibles aux lésions à l’ADN induites par les UVA et perdent une partie de leur capacité d’auto-renouvellement, appelé « potentiel souche », avec des conséquences à long terme sur l’homéostasie de l’épiderme.

Préserver l’intégrité cellulaire face aux UVA

Gattefossé a ainsi développé Solastemis, un actif naturel permettant de lutter contre les effets des UVA.

L’actif agit au cœur de la mécanique de l’épiderme, en protégeant l’ADN des kératinocytes des rayons UVA et en boostant le système naturel de réparation de l’ADN. Il préserve les cellules souches épidermiques, assurant ainsi une bonne homéostasie pour la première ligne de défense de la peau.

Il offre également un bouclier pour le derme en protégeant les protéines clés de la matrice (collagène, élastine) de la dégradation induite par les UVA.

« La première force de Solastemis est d’offrir une protection biologique contre les effets indésirables des UVA sur l’épiderme. Les UVA sont souvent associés au photo-vieillissement, mais plutôt en raison de leur capacité à pénétrer plus profondément que les UVB dans le derme et à dégrader la matrice extracellulaire, indique Boris Vogelgesang, directeur R&D – actifs cosmétiques. Pourtant, les effets des UVA sur l’épiderme sont indéniables. Ils contribuent fortement au vieillissement accéléré de l’épiderme, en affectant notamment la capacité d’autorenouvellement des cellules souches épidermiques, et donc leur capacité à régénérer l’épiderme en permanence en produisant de nouvelles cellules. En diminuant le stress oxydatif intracellulaire provoqué par l’irradiation UVA et en favorisant les mécanismes naturels de réparation, Solastemis aide à préserver l’ADN des kératinocytes, et par conséquent leur fonctionnalité. Par ailleurs, l’actif a également révélé des propriétés de préservation du derme, offrant une photoprotection globale de l’épiderme et du derme. »

Un teint plus sain, éclatant et des rides réduites

Testé sur un panel de 33 femmes caucasiennes de 37 à 55 ans, dans une étude en double aveugle actif vs. placebo, Solastemis a confirmé sa capacité à réduire les symptômes associés au photovieillissement.

Une réduction significative des rides de la patte d’oie associée à une amélioration globale de la douceur et du relief cutané sont observées. Le teint est embelli, plus uniforme, et respire la santé.

Un sourcing durable sur l’île de La Réunion

Les molécules actives de Solastemis sont extraites du Sechium edule (également appelé chayote ou christophine), un fruit cultivé et récolté manuellement selon les principes du zéro déchet, au cœur de l’impressionnant cirque de Salazie, sur l’île de La Réunion. Des relations durables avec les producteurs et récoltants locaux garantissent à Gattefossé une parfaite traçabilité et qualité, du champ jusqu’au laboratoire.

Dans le cadre de son programme RSE, Gatt’Up & Act, Gattefossé a entrepris différentes initiatives pour assurer la stabilité financière et l’évolution technique de cette filière (contrat d’approvisionnement, financement d’équipements…).

L’extraction par technologie NaDES (Natural Deep Eutectic Solvent) et un procédé de fabrication sur mesure (nombre minimal d’étapes et durée limitée) permettent d’obtenir un ingrédient éco-conçu associé à de hautes performances biologiques. L’ingrédient présente ainsi un contenu d’origine naturelle de 99,85% selon la norme ISO 16128.

« On assiste aujourd’hui à une véritable mutation, du soin de la peau au soin plus global de la santé de la peau. La demande des consommateurs pour des produits cosmétiques axés santé et protection augmente de façon spectaculaire. La protection contre les UV est un sujet central de cette thématique santé et le photo-vieillissement une préoccupation permanente. Avec Solastemis, Gattefossé repousse les limites de la photoprotection. Cet actif a été développé avec l’objectif d’assurer une protection de l’intégrité cellulaire contre le rayonnement UVA, en agissant au cœur de nos cellules, au niveau de l’ADN. Cet ingrédient est le résultat de plusieurs années de recherche par nos experts en sourcing de produits naturels, chimie végétale, biologie cellulaire et évaluation clinique. Ils ont combiné leur savoir-faire pour tirer le meilleur parti d’un fruit exotique, le Sechium edule, et l’ont transformé en un puissant ingrédient actif », indique Laurie Canel, chef de produit marketing – actifs cosmétiques.

Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X