Pro Carton lance le concept des « 5 R de la Responsabilité » pour lutter contre le gaspillage dans le secteur de l’emballage

Pro Carton, l’association européenne des fabricants d’étuis et de cartons, a appelé aujourd’hui à une mise à jour du concept des « 3R du Recyclage » par une hiérarchisation des déchets afin de répondre aux défis actuels posés par les emballages. Son concept des « 5 R de la Responsabilité » inclut des actions à prendre par les consommateurs, les propriétaires de marques, les détaillants, les fabricants et les autorités gouvernementales pour aider à réduire l’impact des déchets d’emballage sur notre environnement.

Les 5 R de Pro Carton incluent les concepts bien connus que sont Réduire, Réutiliser et Recycler mais l’association pense qu’il faudrait y ajouter deux nouvelles étapes : Renouveleret Remplacer. Ces étapes représentent une ligne directrice qui peut aider la société à adopter une attitude responsable, réduire ses niveaux de déchets d’emballage et se rapprocher d’une économie véritablement circulaire.
  • Réduire : une manière efficace d’aider l’environnement est de commencer par réduire les déchets tout simplement. Les fabricants d’emballages ont depuis longtemps adopté une philosophie consistant à minimiser les emballages à la fois pour en réduire les coûts et pour en minimiser l’impact sur l’environnement.
  • Réutiliser : les emballages pouvant être réutilisés ou consignés sont conçus pour être utilisés de nombreuses fois, ce qui offre des avantages significatifs en termes de durabilité, de productivité, de sécurité des aliments et plus.
  • Recycler : les emballages n’ont pas besoin de nuire à notre environnement. La solution consiste à améliorer les taux de recyclage. Pour ce faire, les fabricants doivent veiller à ce que tous les emballages soient recyclables, et les autorités gouvernementales doivent réglementer et standardiser les services de recyclage à la disposition des consommateurs et des entreprises.
  • Renouveler : en choisissant des matériaux d’emballage véritablement renouvelables (les étuis en carton sont l’exemple par excellence car fabriqués à partir d’arbres qui, en Europe, sont replantés en bien plus grand nombre qu’ils ne sont exploités), les propriétaires de marques peuvent favoriser la durabilité et prendre les mesures déterminantes permettant d’arriver à une économie circulaire.
  • Remplacer : il existe aujourd’hui une large gamme de matériaux d’emballage actuellement disponibles sur le marché et qui sont à la fois renouvelables et durables, si bien que la substitution des emballages non durables et non recyclables semble un pas évident dans la bonne direction. Les propriétaires de marques peuvent remplacer les matériaux susceptibles d’endommager notre environnement par des alternatives écologiques sans impact négatif sur leur image de marque ni sur l’attrait des produits en linéaire.
Tony Hitchin, directeur général de Pro Carton, a déclaré à propos de la campagne : « Le monde a changé et les 3 R du Recyclage ne reflètent plus complètement les actions que la société a besoin de prendre pour répondre au défi des déchets en plastique. Nous pensons que c’est aux consommateurs et à l’industrie de prendre leurs responsabilités et de décider activement de réparer les dégâts causés. »
« L’emballage est un élément important du marketing mix et son rôle est beaucoup plus vaste que celui de simplement protéger le produit. C’est un outil promotionnel clé qui peut renforcer l’identité inextricablement liée à une marque mais il n’a pas besoin pour autant d’endommager durablement notre planète. Le carton en tant que matériau est fabriqué à partir de ressources renouvelables, il est biodégradable et recyclable. C’est le choix naturel de l’industrie de l’emballage. »

X