18.2 C
Paris
vendredi 1 juillet 2022
- publicité -

Ségolène Moyrand-Gros nommée présidente du groupe Gattefossé

Publicité

À tout juste 40 ans, Ségolène Moyrand-Gros prend la présidence du groupe familial Gattefossé. Représentante de la 5e génération, elle succède à son père Jacques Moyrand, qui a présidé Gattefossé pendant 25 ans et a largement contribué au développement de l’entreprise en lui conférant la dimension internationale qu’elle connaît aujourd’hui.

C’est une nouvelle page de l’histoire du groupe, débutée il y a 140 ans, qui est sur le point de s’ouvrir. Le 18 mai 2021, le conseil d’administration a entériné la décision prise par le père et la fille. Une décision préparée de longue date.

« Après de nombreuses années à la présidence de Gattefossé, le temps est venu pour moi de prendre du recul. Et c’est avec beaucoup de confiance et d’optimisme que je cède le flambeau familial à Ségolène, dont je connais les qualités. Elle a désormais les compétences nécessaires pour prendre en main une mission de cette envergure, et elle saura s’appuyer sur notre équipe de direction. Sa complémentarité avec Eduardo de Purgly, directeur général, constitue un tandem solide et confirmé. Une nouvelle page s’ouvre pour Gattefossé, sous le signe de la jeunesse et de la féminité », déclare Jacques Moyrand, administrateur du groupe et toujours proche de l’entreprise.

Une expérience solide

Titulaire d’un master de l’ESCE International Business School, et d’une spécialisation en marketing industriel à l’IAE de Lille, Ségolène intègre la société familiale en 2006, après plusieurs stages dans de grandes entreprises. Elle complète son parcours en suivant un Executive MBA à l’EM Lyon qui lui permet d’intégrer le conseil d’administration du groupe en 2013. Démarrant sa carrière au marketing international, puis en tant que responsable communication du groupe, elle acquiert une connaissance approfondie de l’entreprise, des produits, des clients, des équipes. En 2019, elle rejoint le comité de direction et prend la responsabilité de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) pour l’ensemble du groupe.

Dans les pas de son père, mais aussi de ceux de son arrière-grand-mère Blanche Gattefossé, présidente de l’entreprise pendant 20 ans, Ségolène Moyrand-Gros souhaite marquer de son empreinte l’histoire de Gattefossé, tout en poursuivant la dynamique engagée : « c’est avec beaucoup de fierté, de détermination et d’enthousiasme que j’aborde cette prise de fonction. Je souhaite m’inscrire dans la trajectoire de réussite portée par mes prédécesseurs, qui par leur talent et leur personnalité ont fait de l’entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Gattefossé a du potentiel et se donne les moyens de se forger un avenir brillant. C’est aussi une aventure humaine, comme le souligne notre tagline « People Make Our Name » qui caractérise bien notre entreprise. Les perspectives de Gattefossé sont prometteuses, et je souhaite nous inscrire dans une croissance durable et responsable. »

Un moment opportun pour opérer un changement de gouvernance

Malgré les bouleversements que la pandémie a fait naître, le groupe – qui affiche une croissance régulière depuis deux décennies – a affiché, en 2020, un chiffre d’affaires de 116 millions d’euros, répartis sur les deux marchés de l’entreprise, la pharmacie et la cosmétique.

« Nous avons la chance d’opérer sur des marchés stables et complémentaires, qui ont été globalement épargnés par la crise. Notre analyse stratégique confirme que cette tendance devrait se poursuivre, ce qui permet à Ségolène et moi de construire notre collaboration dans les meilleures conditions possibles. Les 10 années passées aux côtés de Jacques ont été riches et c’est un grand honneur pour moi de continuer le chemin de cette aventure familiale avec Ségolène, avec qui je partage les mêmes valeurs, à commencer par la proximité et l’expertise au service de nos clients : c’est ce qui fait la force de Gattefossé depuis sa création », indique Eduardo de Purgly, directeur général du groupe.

De belles perspectives à venir

Après avoir lancé son dernier actif cosmétique Elevastin, en avril, dont l’efficacité biologique a été évaluée grâce à un nouveau modèle de micro-tissu cutané développé en partenariat avec l’entreprise lyonnaise BioMeca, Gattefossé s’apprête à mettre sur le marché trois produits pharmaceutiques. En parallèle, le groupe poursuit son développement international et s’apprête à démarrer les travaux de construction d’un site de production au Texas. Pour accompagner son développement, Gattefossé prévoit de poursuivre le renforcement de ses équipes, au siège dans la région lyonnaise et à l’international.

Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X