Silab apporte des données d’efficacité complémentaires à son actif Glyco-Repair

En raison de facteurs environnementaux et de l’âge, la peau perd sa faculté à se régénérer, fragilisant ainsi la barrière cutanée et l’architecture dermique.

Face à ce constat, Silab a développé dès 2008 Glyco-Repair, un actif naturel capable de réactiver les processus naturels de réparation cutanée. En 2020, Silab apporte des données d’efficacité complémentaires à son actif dans un contexte de vieillissement :

Publicité

– Au niveau de l’épiderme, en confirmant la capacité de Glyco-Repair à réactiver les différentes voies biologiques impliquées dans la ré-épithélialisation, notamment la différenciation kératinocytaire, et en mettant en lumière son action cicatrisante [1] ;

– Au niveau du derme, en réaffirmant l’aptitude de Glyco-Repair à restaurer l’intégrité du tissu de soutien, en particulier par son action sur l’architecture de la matrice dermique et sur la fonctionnalité des fibroblastes [2].

Des actions réparatrices sur le derme et l’épiderme

Dès 2008, la capacité de Glyco-Repair à réparer le tissu cutané avec rapidité et intensité suite à une agression avait, selon Silab, été démontrée.

Les nouvelles données d’efficacité mettent en évidence que l’actif répare également les désordres liés au vieillissement. En effet, une étude par projection de franges démontre que Glyco-Repair, testé à 3 % pendant 14 jours d’application biquotidienne sur un panel mature caucasien, améliore le microrelief cutané, notamment le paramètre Sa (-8,6 %). Par ailleurs, après 28 jours d’application biquotidienne, un scorage clinique par des experts sur photographies numériques met en évidence que l’apparence des pores est réduite (-13,8 %) et que les rides de la patte d’oie sont diminuées (-10,5 %).

Une auto-évaluation par les volontaires confirme ces données, puisque 83 % d’entre elles perçoivent leur grain de peau affiné et 94 % notent une peau plus lisse et des rides et ridules moins visibles.

Pour appuyer son concept de régénération tissulaire, Silab a fait le choix d’une matière première naturelle dotée de propriétés réparatrices : le caroubier (Ceratonia siliqua). Sa rusticité et sa faculté d’adaptation aux contraintes environnementales sont en effet appréciées pour restaurer les écosystèmes dégradés.

Des graines de caroube aux propriétés régénératrices

Silab s’est en particulier intéressée à la gomme de graines de caroube et s’est associée à deux partenaires sur l’île de Majorque (l’un pour la récolte des caroubes, l’autre pour leur transformation Gousses de caroubier, Ceratonia siliqua, en gomme), le but étant d’assurer la traçabilité depuis la parcelle et de maîtriser la qualité. Un procédé contrôlé d’hydrolyse enzymatique a permis à Silab d’en extraire des oligogalactomannanes avec un degré de polymérisation moyen unique (DP = 17), responsables de l’efficacité de l’actif.

Glyco-Repair est un actif breveté, d’origine naturelle à 99,3 % (ISO 16128) et respectant les réglementations sur la biodiversité. Disponible en solution aqueuse (dose recommandée : 1 à 3 %), il est conforme aux réglementations cosmétiques internationales (Europe, Etats-Unis, Japon, Chine, etc.).

[1] Testé à 0,5% sur des épidermes reconstruits Silabskin RE blessés, Glyco-Repair améliore la réparation de la blessure de + 98 %.

[2] Testé à 0,5% sur des fibroblastes humains issus de donneurs jeunes et âgés, Glyco-Repair augmente la synthèse du réseau de collagène I de +64 %.

En savoir plus : silab.fr
X