22.8 C
Paris
dimanche 3 juillet 2022
- publicité -

Nutriswiss : un process de raffinage doux pour les huiles biologiques

Publicité

Les technologies de “raffinage doux” permettent d’optimiser les propriétés organoleptiques des produits qui respectent les normes européennes de limites de polluants et les certifications biologiques.

Afin de purifier efficacement les huiles biologiques, et pour optimiser leur goût, Nutriswiss, l’un des principaux producteurs d’huiles et de graisses alimentaires en Suisse, combine plusieurs procédés de raffinage physiques spécifiques. Après traitement, il ne reste quasiment plus aucune trace dans les huiles des contaminants liés au processus de transformation (3-MCPD, glycidol, acides gras trans). Les résidus d’huiles minérales, les plastifiants, les acides gras libres et autres contaminants sont efficacement réduits tout en préservant les micronutriments.

En tant que producteur à la demande, Nutriswiss raffine une très large variété d’huiles pour les industries alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques. Ses procédés de pointe permettent un raffinage en douceur des huiles, conformément aux directives européennes de l’agriculture biologique et d’autres certifications telles que Demeter, Bioland et BioSuisse.

Les huiles ainsi raffinées, qui seraient autrement peu adaptées à un traitement ultérieur ou à la vente en l‘état, en raison de saveurs intenses, d’une coloration inadaptée ou d‘une exposition à des contaminants dans l’environnement ou au cours du transport, deviennent alors des ingrédients sûrs.
Contrairement au raffinage physique conventionnel à haute température, qui crée des contaminants de transformation et détruit de précieux micronutriments, la charge thermique dans les procédés de “raffinage doux” reste relativement faible. Le procédé convient donc également aux matières premières sensibles telles que les huiles de graines riches en oméga-3 comme le colza ou le lin, les huiles d’algues ou autres huiles spéciales.

Raffinage physique doux

Des contaminations peuvent avoir lieu en culture biologique, liées par exemple aux gaz d’échappement, ou à des contacts des matières premières avec les machines, ou encore pendant le transport. Lors d’une analyse interne aléatoire, réalisée sur diverses huiles de colza biologique vendues dans le commerce de détail en Suisse, par exemple, des résidus d’huiles minérales ont été détectés. Et bien que ces contaminants aient été présents dans des concentrations “acceptables” (au regard des valeurs d’orientation compilées par l’association alimentaire allemande [Lebensmittelverband Deutschland eV] pour les MOH en août 2021), ils ont néanmoins été considérés comme « indésirables ». Grâce aux technologies de “raffinage doux”, Nutriswiss maîtrise la purification sans formation de contaminants de transformation, tels que le glycidol et le 3-MCPD. Des produits extrêmement purs et neutres sur le plan organoleptique peuvent ainsi être fabriqués tout en douceur.

Selon Michel Burla, directeur général de Nutriswiss, « La production sous contrat d’huiles de qualité biologique de la plus haute pureté est un ajout très spécial à notre gamme de services existante. Nous sommes fiers de pouvoir maintenant répondre à la demande du marché grâce à des procédés purement physiques et certifiés. »

Ressources externes

Articles liés

Notre dernier numéro

Écoutez-nous !

Newsletter

Nous vous offrons notre numéro d'été ! Accédez librement à la version numérique d'Industries CosmétiquesJe lis !
+
X